Aveyron - France

L’actualité Saint-Cômoise

COMMEMORATION DE L'ARMISTICE

Les nombreuses et exceptionnelles manifestations du samedi 10 novembre, toutes destinées à rendre hommage aux "poilus" saint-cômois et à la grande figure du Général de Castelnau se sont officiellement poursuivies, le lendemain 11 novembre. Il s'agissait, pour le centenaire de l'armistice, de se souvenir et d'honorer ceux qui sont tombés au Champ d'Honneur pendant la Grande Guerre. L'hommage était national qui s'est d'abord traduit par une double recommandation, gouvernementale et diocésaine, de faire sonner les cloches à 11 H, pendant 11 minutes, en souvenir de l'instant de l'application de l'armistice sur le terrain. Vincent Levant a exécuté, à la seconde près, cette instruction. Le carillon dont on percevait le do grave du bourdon, n'a pas manqué de provoquer une vaste émotion dans une assistance de plus de 200 personnes. A l'issue de ce concert, le maire, devant le "nouveau" Monument aux Morts encore fleuri d'une trentaine de chrysanthèmes et garni de nombreux drapeaux tricolores a déposé une gerbe ainsi que les enfants des écoles. L'appel "Aux Morts" lu par le Président des Anciens Combattants, Paul Cayla, en donnant la précision de l'âge des tués, a permis à chacun de mesurer combien la jeunesse de cette génération a été sacrifiée pour sauver notre Patrie. Suivant le protocole musical , magistralement exécuté par une "musique" exemplaire sous le commandement de Lucien Bessodes, Bernard Scheuer a lu le Manifeste ministériel. La clôture de cette cérémonie s'est faite par une brillante "Marseillaise" chantée par les enfants des écoles et accompagnée par la fanfare locale. Un vin d'honneur accueillait l'ensemble de l'assistance dans une ambiance chaleureuse où chacun se réjouissait de la qualité des prestations de ces deux superbes journées que Centre-Presse devait qualifier de "grandioses" le lendemain.